30.9.06

Tarrano, dernier refuge des Cathares?

Bonjour à tous,

J'ai souhaité relater ici l'événement historique le plus important que le village de Tarrano ait connu et ignoré par bon nombre car absent (volontairement pour certains) des principaux ouvrages.
J'ai délibérément ponctué le titre d'un ?, car je laisse à chacun le loisir de se forger son opinion.
Vous permettrez que je dépose ici mon sentiment ; je pense que ce ? n'a pas lieu d'être et qu'il s'est bien déroulé des évènements d'une extrême importance à Tarrano au 14ème siècle.
Je reprends simplement les récits et les analyses d'historiens en y joignant parfois des commentaires.

LES CATHARES CORSES OU LES GIOVANNALI

L'histoire retient qu'il s'agit d'hérétiques qui, à la fin du 14ème siècle, avaient failli gagner la Corse entière à leur doctrine et qui furent pourchassés, massacrés avec autant d'acharnement que les Albigeois.
Ces évènements méritent d'avantage que quelques lignes dans nos livres d'histoire car ils ont très certainement eu une grande influence sur l'organisation de la société Corse.
Certains emploient le terme de "secte" pour désigner les Giovannali, pour ma part je préfère "cercle", car aujourd'hui les sectes n'ont rien à voir avec les regroupements de l'époque.

LES CAUSES

Le 14ème siècle, une période d'une extrême misère.

En Corse, dans le Delà des Monts (schématiquement le sud), régnaient en maîtres absolus les brigands seigneuriaux qui terrorisaient la population.
En effet, la douce domination Pisane venait de s'achever et Gênes ne devint régulièrement maîtresse de l'Ile qu'en 1358.
Chacun n'avait d'autre choix que la double soumission.L'une à Dieu et l'autre au brigand seigneur lui-même l'allié du moine.
Outre cette terreur, vinrent s'ajouter la peste, la lèpre, un mal particulier à la Corse, la gale, dont les habitants de Sartène (Carbini, le village d'origine des Giovannali est dans cette région) souffraient et la famine.
Sans oublier que le 14ème siècle fut le grand siècle des hérétiques pendant lequel Satan régna sur son monde.

L'ensemble de ces maux devaient fatalement inciter les populations à l'exhaltation démoniaque.

A suivre....LES ORIGINES.....LE DEVELOPPEMENT.....LES GIOVANNALI AUJOURD'HUI.

Pace e salute

Philippe

26.9.06

Photo


Bonjour à tous,

Régulièrement je déposerais ici des photos du village.
Je vous invite à en faire autant.
Pour cela, le meilleur moyen est de devenir membre de cet espace, vous pourrez ainsi laisser des articles et des photos selon vos envies.Si cela vous intéresse adressez-moi un petit mot ici en cliquant sur la fenêtre mail.
L'autre procédure est de m'envoyer vos photos directement à mon adresse pbouree@wanadoo.fr
Il est préférable de laisser une légende avec la photo.

Pace e salute

Philippe

ci-joint : La source ferrugineuse de Pardina 08/06

Souvenons-nous, suite...


Je vous adresse la photo de la fameuse équipe.
Debout de gauche à droite : Jean-Paul Gabrielli, Jean-Yves Concessa, Henri Flack.
Accroupis : Rolland Chave, Jean-Luc Gabrielli, Jean Pirodi.
A l'arrière plan : Peut-être Jean-Pierre Pietri.
Nom du club : SZC Ortia (Sporting Zaze Club Ortia), en référence au SECB.
Sponsor : Coca-cola

Philippe

Souvenons-nous

Bonjour à tous,

Que de souvenirs mémorables sur le stade municipal de Piezze !!!!
Que de matches (de 2 heures) gagnés au couteau contre Poggiale, Piobetta, Carpineto!!!
Que de ballons, jamais perdus (nous n'en avions qu'un pour la saison) qu'il aura fallu retrouver dans les ronciers de 2 m!!!
Souvenons-nous et remercions la famille Pietri pour le prêt du terrain.
La préparation(défrichage) de l'aire de jeu (environ 20 m X10 m) et des cages, avait été réalisée par l'équipe municipale : Jean-Pierre Pietri, Jean-Yves Concessa, Jean-Luc et Jean-Paul Gabrielli (c'est quoi tous ces "Jean"?).
La composition de l'équipe était la suivante:
Dans les buts : Jean-Paul Gabrielli, excellente détente horizontale, un réflex étonnant.
Défenseurs : Jean-Pierre Pietri, intraitable au marquage," impassable", l'homme du terroir.
Jean-Yves Concessa, libéro magnifique balle aux pieds, toujours en activité,
a muté sur d'autres terres, vaut le voyage en Alsace.
Milieux : Jean Pirodi (tiens, encore un Jean!) dit "Petit Jean", le poumon de l'équipe, chronométré de "Purtina" au col d'Arcarota en moins de 30 mn!!!
Rolland Chave, l'invité, toujours au service du groupe, fidèle.
Avants : Philippe Bourée, R.A.S.
Jean-Luc Gabrielli, la classe avec un grand C. Salut l'ami.Te souviens-tu ? Tu voulais être président de la République et tu m'avais promis que je serai ton premier ministre.Ton départ m'aura évité cette corvée. Alors je te dis MERCI, on t'embrasse tous.
Intermittents : Henri "Flack", polyvalent, très utile dans les regroupements.
Philippe Timotéi, le poussin de l'équipe, quel courage!!!
Il ne faut surtout pas oublier le groupe de supporters qui, grâce à son soutien permanent, a fait gagner plus d'une rencontre à l'arraché!!!
Dans le désordre et par prénom de jeune fille : Michèle Pirodi (l'aboyeuse), Brigitte Pietri et Nathalie Genesio (les inséparables), Marie-Françoise Timotéi, Nathalie Bourée, Marie- Laure et Dominique Gabrielli.
Aujourd'hui la tradition demeure, le stade municipal de Piezze a été délaissé (trop de frais de structure), pour la place de l'église de St Vitus.
On a pu y remarquer les dernières saisons : Jules-Louis Antoni, François-Xavier Santucci, Kevin et Pierre Leccia, Théo et Quentin Illouz, Julien et Philippe Bourée (il est encore là celui-ci ?) à suivre....

Pace e salute

Philippe

25.9.06

Commentaires


Bonjour à tout le monde,

Je souhaîte vivement que vous déposiez quelques mots dans la rubrique commentaires.
Même un petit "COUCOU" , cela fait super plaisir!!!!

Pace e salute ( il y a un début à tout!!)

Philippe

ci-contre : le lavoir de " fontanone" après son grand lessivage en 08/2005

Cuisine


Bonjour à tout le monde,

J'ai pensé qu'il serait sympa de créer une rubrique "cuisine corse" dans laquelle pourrait être échangées des recettes de grands- mères.
Je vous invite tous à déposer ici vos recettes secrètes, c'est promis on ne les divulgera pas, par-contre si vous le permettez on s'en régalera!!!!!

Philippe

23.9.06

Généalogie


Bonsoir à toutes et à tous,

Je tenais à remercier très sincèrement Monsieur Le Maire Pierre Marie Vitani et son adjoint Louis Domarchi pour m'avoir permis de consulter deux années consécutivement les archives de la commune.
Cela m'a très sensiblement aidé dans mes recherches relatives à mes familles Réginensi et Orsini.
Vous pouvez consulter mon arbre généalogique sur le site http://www.geneanet.org , saisir recherche rapide, puis Réginensi, dans la colonne contact, cliquer sur Tarrano,2B,haute Corse.
Concernant ces deux familles, je suis à la rercherche d'informations sur nos lointains ancêtres (avant 1800).
Si certains d'entre-vous souhaîtent connaître un peu mieux leurs origines, vous pouvez vous aider de cet espace pour rechercher et échanger des informations.

Philippe

ci-dessus : l'acte de mariage (1901) de Thadée Orsini mon arrière-grand père

Qui monte à Caldane ?


Bonjour,

Ou sont les volontaires?Je les attends de pieds fermes!!!!
Ici pas de GR 20 et sa meute,pas de sentier,pas de visiteur,pas de portable.
Ici c'est la montagne, la vraie, royale et dominant l'alésani ou l'alixiani ou l'alisani ou l'alisciani ou l'alisgiani à vous de choisir.
Mon rêve, passer au moins une nuit à Caldane.
Au fait, d'ici on contemple les plus hauts pics de Corse,Bastia,Corté et toute la plaine orientale.
Ici, il y a de l'eau et de la bonne, des brebis, des chèvres,des cheveaux, des sangliers,des poules d'eau( l'espèce reste à confirmer ), on peut même trouver des figatellis dans certains gîtes mais chut cela reste entre-nous et surtout on ne touche pas.
Allez, je vous adresse la photo qui est en permanence en fond d'écran sur mon pc, prise en août 2005, on peut y apercevoir le village, à vous de chercher !!!

Pace e salute

Philippe

Elle se nommait Ortia


Bonjour à tous,

Connaîssez-vous l'histoire de la petite Ortia?

Le 25 avril 1859, Françoise Marie Orsini, ménagère et domiciliée à Tarrano, déclare ( à la mairie de Tarrano ) qu'en allant se coucher le 24 avril 1859 vers 23h, elle a trouvé sur le seuil de sa porte d'entrée un maillot qu'elle a pris et après l'avoir examiné elle a.... un enfant de sexe féminin, qu'elle nous a remis avec des vêtements.
Le maire enregistre;nous lui avons donné le nom d'Ortia et le prénom de Marie Flore...., nous l'avons confié à la dite Orsini Françoise Marie qui a promis de transporter l'enfant à la Mairie de Corté.

C'est, il me semble, une belle histoire et je serais très curieux de savoir ce qu'est devenu le nom ORTIA.Pour cela il suffirait de consulter les archives de Corté ou les archives départementales.

Philippe



ci-dessus : bibi avec ses grands parents, Don Philippe Réginensi et Maria Francesca née Orsini

Pourquoi cet espace?


Cet espace sera un lieu de rencontres et d'échanges pour tous.
Les personnes qui connaîssent le village, celles qui ont envie de le découvrir et toutes les autres!!!
Les thèmes suivants pourront être abordés ;
La découverte du village,de ses environs,et de l'île : les ballades à pieds et en voiture, les sites, les lieux insolites, les sources......
L'histoire du village et de ses environs : les récits, les légendes, les auteurs.
La généalogie : l'histoire de nos familles
La nature
L'actualité du village!!!
Les photos, la cuisine, et pleins d'autres sujets.

Philippe

ci-dessus : et si on marchait jusqu'à l'embranchement ?

Le village; Ortia-Tarrano